Générer La Croissance Du 21 e Siècle, Pour Tout Le Monde.

Une politique économique inclusive créera de la croissance pour tous en exploitant le plein potentiel des talents de l’Ontario pour un avenir économique solide.

En tant que province la plus peuplée du Canada, l’Ontario possède une économie diversifiée et solide fondée sur les compétences et les talents de nos citoyens et sur la riche diversité des ressources naturelles et créatives. Beaucoup d’Ontariens travaillent de plus en plus fort pour aller de l’avant, mais la vie ne fait que se durcir. La croissance a également été très déséquilibrée dans la province, les centres urbains connaissant une croissance et une activité économique élevées et d’autres régions étant laissées pour compte sans aucun plan réel du gouvernement actuel pour remédier à cette déconnexion. Nous devons travailler de manière proactive pour assurer la pérennité de l’économie de l’Ontario dans un monde en évolution rapide. Les Ontariens ne doivent pas craindre l’avenir, mais plutôt travailler à créer l’avenir dont nous avons besoin et que nous voulons. Mon plan fera en sorte que des emplois hautement qualifiés, des progrès technologiques et une productivité accrue soient disponibles dans toutes les régions de la province. C’est ainsi que nous créerons les opportunités attractives qui nourriront la main-d’œuvre qualifiée de demain.

1. Préparer l’économie du futur

A. Faire de l’Ontario la capitale des sports électroniques (jeux) en Amérique du Nord

      • Au cours des 4 dernières années, l’industrie des sports électroniques a connu une croissance moyenne annuelle de 15 %. Des milliers d’emplois peuvent être créés au profit des diplômés en STIM et la main-d’œuvre millénaire sous-employée de l’Ontario, qui possède massivement les compétences qui bénéficieraient à cette industrie, bénéficierait grandement de la création de sports électroniques en Ontario.
      • L’industrie hôtelière locale bénéficierait de l’accueil d’événements mondiaux de sport électronique, tout comme les industries auxiliaires, telles que la fabrication de matériel technologique et le développement de logiciels, car elles bénéficieraient toutes deux du capital généré. Les universités et collèges ont un rôle à jouer dans ce secteur émergent.

B. Stimuler le capital-risque pour la création d’emplois

      • L’Ontario est fier des nombreuses startups technologiques qui ont vu le jour ici et qui ont ensuite réussi dans la Silicon Valley. Nous devons maintenant faciliter un environnement financier qui maintient ces startups en Ontario en fournissant des moyens d’attirer du capital de risque.
      • L’élaboration de programmes qui réduisent le risque de capital-risque dans des modèles commerciaux éprouvés aideraient ces entreprises créatrices d’emplois à s’adapter plus rapidement et à minimiser le désir de déplacer leur entreprise aux États-Unis.

C. Utiliser des usines de fabrication abandonnées pour les industries du futur

      • Les usines de fabrication d’automobiles de l’Ontario ont fermé leurs portes. Il est possible d’utiliser l’infrastructure et la main-d’œuvre existantes pour les industries en croissance des prochaines décennies, par exemple fabrication de logiciels, de pièces et de batteries pour véhicules électriques. Cela permettra à l’Ontario de profiter de la perturbation de l’industrie.

D. Aider à revitaliser les collectivités grâce aux pôles de croissance économique

      • De nombreuses collectivités de l’Ontario ont été durement touchées par l’évolution de l’économie, en particulier celles qui abritaient auparavant de grandes usines de fabrication. Je dirigerai la mise en place de carrefours de croissance économique dans l’ensemble de l’Ontario afin d’accroître la création d’emplois et de stimuler la croissance économique dans ces collectivités. 
      • Beaucoup de ces sites pourraient être situés dans d’anciens sites de fabrication et servir de pôles locaux pour la formation, le mentorat en entrepreneuriat et la fabrication de pointe. Je travaillerai avec les municipalités sur la planification et le zonage pour favoriser la croissance dans ces régions. 

E. Moderniser les lois du travail pour faire face à une économie en mutation 

      • Dans une économie en évolution rapide, les travailleurs de l’Ontario méritent d’avoir l’esprit tranquille en sachant qu’ils sont protégés par la loi. Je m’engagerai à rétablir et à introduire progressivement les meilleures protections des travailleurs du gouvernement libéral précédent et je veillerai également à ce que les travailleurs de l’économie des concerts bénéficient des protections qu’ils méritent. 

F. Remplacez le crédit LIFT par un salaire minimum indexé de 15 $ / heure

      • Les conservateurs de Ford ont promis une mesure qui serait meilleure qu’un salaire minimum de 15 $ / heure; cela ne s’est pas concrétisé. Pour aider ceux qui en ont le plus besoin, je remplacerai immédiatement le crédit LIFT par un salaire minimum de 15 $ / h indexé sur l’inflation et sur l’indice des circonstances fiscales municipales. 

G. Redémarrer le projet pilote de revenu de base de l’Ontario et, en cas de succès, mettre en œuvre 

      • Le projet pilote sur le revenu de base de l’Ontario était un exercice révolutionnaire en sciences sociales qui a été interrompu par les conservateurs de Ford parce qu’ils craignaient que cela fonctionne. Étant donné que les travailleurs ontariens sont confrontés à une perturbation massive du marché du travail, la nécessité de ce programme est claire et nous devons nous préparer à ce changement afin de pouvoir créer de nouveaux emplois et de nouvelles industries. Je relancerai le projet pilote sur le revenu de base au cours de ma première année en tant que leader. 
      • Établir les critères de réussite et la façon dont le succès sera mesuré. L’Ontario tirera des leçons des autres compétences. Quelles autres juridictions? Je n’ai trouvé que le Manitoba et c’était dans les années 70. 
      • À la fin du projet pilote, les résultats seront examinés et s’ils sont favorables, je m’engagerai à mettre en œuvre un programme provincial de revenu de base par étapes.

2. Assurer la viabilité budgétaire

Mes politiques seront fiscalement responsables en ciblant des budgets équilibrés, notamment en période de croissance économique.

A. Maintenir les impôts personnels et corporatifs stables 

      • Les réductions d’impôts qui ont été faites par les conservateurs de Ford ont sérieusement miné la capacité de l’Ontario à financer des programmes et des services de base comme les soins de santé et l’éducation. Je maintiendrai les impôts des particuliers et des sociétés à leurs niveaux actuels pour maintenir les investissements nécessaires pour nos services clés. 
      • Rechercher des moyens de rendre les entreprises plus compétitives en matière de taux d’imposition, car nous ne pouvons ignorer le marché concurrentiel mondial si nous nous attendons à ce que les emplois se développent et les collectivités prospèrent en Ontario. Les entreprises de toutes les régions de la province pourront profiter et investir davantage dans la création d’emplois en Ontario. 

B. Éliminer les subventions commerciales inutiles

      • De nombreuses entreprises ont besoin d’un financement public pour se développer et prospérer, cependant, ce processus pour recevoir un financement gouvernemental peut être compliqué et sujet à des interférences politiques. Je mettrai sur pied un groupe d’experts pour examiner tout le financement des programmes gouvernementaux aux entreprises privées, en veillant à ce que les fonds soient accordés aux entreprises qui le méritent et à éliminer le financement de celles qui ne le méritent pas.

C. Mettre en place un panel pour examiner les obstacles à la croissance

      • Je chercherai à numériser et à rationaliser les processus, le cas échéant, et à mettre en place un comité pour réduire ou éliminer les formalités administratives inutiles pour les entreprises et les consommateurs.

3. Des mesures audacieuses pour maintenir la compétitivité de l’Ontario

Je consulterai les entreprises pour identifier les obstacles réglementaires qui peuvent être modifiés sans compromettre la sécurité ou l’intérêt des Ontariens en ce qui concerne les soins de santé, l’équité, l’équité et la gouvernance. Cela contribuera à renforcer l’objectif de réduire le coût des affaires en Ontario et d’accélérer la vitesse des réformes, qui contribuent à créer des emplois. 

A. Améliorer le commerce interprovincial 

      • Les obstacles au commerce interprovincial empêchent notre province d’atteindre son plein potentiel économique et facilitent souvent les affaires ou le travail au-delà des frontières nationales plutôt qu’au-delà des frontières provinciales. J’examinerai immédiatement les moyens d’améliorer la mobilité et le commerce interprovinciaux.

B. Investir dans notre infrastructure pour faire avancer l’Ontario

      • Les familles et les entreprises de l’Ontario ont besoin d’une infrastructure moderne et efficace pour prospérer. Des routes et des ponts aux liaisons ferroviaires, investir dans nos infrastructures nous permet de connecter nos collectivités et d’attirer des entreprises. Je veillerai à ce que les investissements dans nos infrastructures soient un élément clé du plan économique de l’Ontario pour aller de l’avant. 

C. Harmoniser les taxes provinciales sur la propriété des entreprises 

      • Les taux d’imposition provinciaux sur l’éducation des entreprises varient considérablement d’une province à l’autre, faussant inutilement les décisions d’investissement et réduisant la croissance. J’harmoniserai ces taux d’imposition sur l’éducation des entreprises au taux le plus bas dans toutes les municipalités et toutes les catégories de propriétés afin d’accroître la position concurrentielle des entreprises de l’Ontario. L’Ontario tirera des leçons des autres compétences dans le monde et établira les critères de réussite et la façon dont le succès sera mesuré.